Archives pour la catégorie FAQ

Comment calculer le gain de consommation

Les Inuits ont 50 mots pour dire « neige ». Nous n’avons qu’une méthode connue pour mesurer la variation de consommation. Parce que la seconde ne sert habituellement à rien. C’est pourtant bien la seconde qu’il va falloir utiliser, et enrichir votre vocabulaire d’un nouveau terme : la variation d’autonomie.

Il y a deux méthodes pour calculer  vos Gains :

  1. La variation de consommation en litre au 100 situe le gain en % par rapport à l’état antérieur : (l/100 avant – l/100 après) / l/100 avant. Cette méthode n’illustre pas le gain présent puisqu’elle fait référence à une situation révolue.  C’est la méthode la plus connue et que nous utilisons sur le site quand nous rendons compte de résultats.
  2. La variation d’autonomie situe le gain présent en € compte tenu de la nouvelle consommation : (l/100 avant – l/100 après) / l/100 après. On le vérifie en passant par la notion d’autonomie. C’est la variation d’autonomie qu’il faut utiliser pour calculer l’amortissement et gains en €.

Prenons un exemple réel d’un WW Transporter5 2ltdi bA :

Autonomie Conso l/100 réservoir
avant 850 9,3 79,05
après 1050 7,52 79,05
Variation % 23,53% 19,05%

Lorsque le gain augmente, la différence entre les deux notions est encore plus flagrante. Prenons l’exemple d’un renault m150 :

Autonomie Conso l/100 réservoir
avant 308 26,00 80,08
après 525 15,25 80,08
Variation % 70,45% 41,33%

 

Pourquoi les constructeurs ne le font pas ?

Vous avez sûrement remarqué que la qualité du carburant varie d’un pétrolier à l’autre.
Lorsqu’un moteur passe les tests de pollution et de consommation il est alimenté par un carburant de référence fourni par l’Institut Français du Pétrole. Ce carburant étalon est formulé pour être strictement identique dans le temps, de façon à ce que les comparaisons soient valables scientifiquement. Il est strictement interdit au constructeur de modifier d’une quelconque façon ce carburant.
La polarisation des fluides par MHD agit sur le carburant et non sur le moteur.
Dans la mesure où la modification du carburant est interdite par le protocole de mesure officiel les constructeurs ne peuvent pas l’utiliser. Certes nous ne rajoutons rien et n’enlevons rien dans le carburant : il n’y a donc pas de modification chimique. Mais il y a une modification électrique qui a des conséquences sur la disposition des molécules.
En raison de ces contraintes, la MHD n’entre pas dans le périmètre technique de réflexion des constructeurs : à quoi sert de réfléchir à une solution qui ne peut pas être mise en œuvre ? Pour cette raison le constructeur n’a mené aucune étude et aucun test sur le sujet.

 

La Gamme Power Moteurs pour Véhicules

Dans un moteur la combustion est dite forcée  car l’air et le carburant ont la même polarité électrique et se repoussent : seulement 60 à 70% du carburant est brûlé.Les kits P.O.W.E.R-Fluides changent la polarité et activent la combustion. L’air et le carburant s’attirent et leur surface d’échange augmente jusqu’à 30%. Cette activation améliore les performances, permet des gains de consommation et fiabilise le moteur.

L’efficacité est prouvée scientifiquement par une analyse de gaz qui constate la baisse de pollution.

  •  PowerFuel polarise le carburant et décharge l’électricité statique (moteurs & Vebastos). A gauche la molécule de carburant avant PowerFuel. A droite la même après PowerFuel. Il est facile de comprendre que l’air va mieux pénétrer et tout brûler :
schemaorthopetit
  • PowerOx polarise l’oxygène à l’opposé du carburant pour créer une attraction entre ces deux fluides qui habituellement se repoussent.
  • PowerClim augmente l’efficacité des échanges thermiques de la clim jusqu’à 35% et économise de 15 à 23% d’énergie. Cet activateur existe en version habitacle (autos, camions) et groupe froids (bus et remorques frigos)
  • PowerRail polarise le carburant après la pompe HP sur les systèmes common rail
  • PowerVebasto augmente l’efficacité des systèmes de chauffage. Cet activateur existe en version habitacle (autos, camions) et Bus
  • PowerWater neutralise tartre, corrosion et cavitation dans le circuit de refroidissement liquide
  • PowerOil améliore la capacité de rétention des particules métalliques du filtre à huile de 30 microns jusqu’à 2 microns (1/35ème de l’épaisseur d’un cheveu)

 

J’ai d’autres questions ?

Questions sur PowerFLuides

Quels sont les principes scientifiques  des kit P.O.W.E.R-Fluides ? Pourquoi la fiabilité du moteur est-elle améliorée ? Pour quelles raisons aucun entretien du kit n’est nécessaire après installation ? Comment se fait-il que la consommation baisse en usage courant ? d’où vient le surcroit de puissance et de couple ?  Qu’est ce qui fait que la motricité s’améliore ? Pourquoi le kit P.O.W.E.R-Fluides est il autorisé sur la voie publique et accepté par les compagnies d’assurances ?

 

Toutes les réponses

Aspects Légaux

Les kits PowerFLuides sont ils conformes aux codes de la route et des assurances ? OUI

Remettent-ils en cause la garantie du constructeur ? NON

Faut il prévenir les constructeurs lors de l’installation ? NON

PowerFLuide a mené une étude juridique poussée avant de commercialiser ses générateurs MHD. Vous trouverez tous les détails avec les références aux textes applicables dans votre documentation gratuite

 

 

Quelles sont les compatibilités entre préparations moteurs et PowerFLuides ?

Le chip-tuning ou chiptuning (littéralement « modification par puce électronique ») est la technique qui permet d’augmenter de façon électronique les performances d’un moteur à explosion.

Les Kits PowerFluides sont COMPATIBLES avec toutes les préparations moteurs mécaniques ou électroniques.

En effet PowerFluides fournit au moteur des fluides plus énergétiques et son principe est totalement différent des préparations mécaniques ou électroniques habituelles. Qu’un moteur soit stock à 90cv ou préparé à 110 cv, PowerFluide ajoutera dans les deux cas 10 à 20% de puissance et de couple.

Qu’est ce que la mécanique des fluides ?

La mécanique des fluides est sous employée en Europe. Elle consiste à améliorer les fluides standards fournis par exemple par les pétroliers. Nous le faisons sans aucun additif chimique.

Si le travail sur le carburant se comprend assez facilement, d’autres fluides influencent grandement les économies d’énergie et la réduction de la pollution. Nous intervenons en plusieurs points sur plusieurs fluides.

Quelles sont les conséquences sur la Fiabilité ?

La meilleure combustion du carburant entraîne :

  • Plus de couple : le moteur tourne moins vite et s’use moins
  • Moins de carbone : circuit d’injection propre sans entretien ni additifs, huile propre (espacement des vidanges). Elimination et prévention des dépôts de calamine.
  • Conduite souple et apaisée : sur un camion un gain de 1/2 à 1 vitesse est habituellement observé

L’intervention sur le circuit de refroidissement résout les problèmes d’encrassement et de corrosion, et évite la détérioration des chemises et des pompes par cavitation