Pourquoi les constructeurs ne le font pas ?

Vous avez sûrement remarqué que la qualité du carburant varie d’un pétrolier à l’autre.
Lorsqu’un moteur passe les tests de pollution et de consommation il est alimenté par un carburant de référence fourni par l’Institut Français du Pétrole. Ce carburant étalon est formulé pour être strictement identique dans le temps, de façon à ce que les comparaisons soient valables scientifiquement. Il est strictement interdit au constructeur de modifier d’une quelconque façon ce carburant.
La polarisation des fluides par MHD agit sur le carburant et non sur le moteur.
Dans la mesure où la modification du carburant est interdite par le protocole de mesure officiel les constructeurs ne peuvent pas l’utiliser. Certes nous ne rajoutons rien et n’enlevons rien dans le carburant : il n’y a donc pas de modification chimique. Mais il y a une modification électrique qui a des conséquences sur la disposition des molécules.
En raison de ces contraintes, la MHD n’entre pas dans le périmètre technique de réflexion des constructeurs : à quoi sert de réfléchir à une solution qui ne peut pas être mise en œuvre ? Pour cette raison le constructeur n’a mené aucune étude et aucun test sur le sujet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *